AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Info RP : ne pas oublier les RPs libres et communs ainsi que la Roue du RP. Et puis pour les bonnes actions, ont consulte la liste des membres sans rp. Pour finir, on se réserve une intervention ! Bon jeu parmi nous ♥️

Partagez|

Retrait d'une balle logée - Miranda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
“ Invité „



Qui suis-je ?
Invité


Mer 20 Fév - 8:46


«Retrait d'une balle logée.»
feat. Miranda Bailey


Cornelia se demande ce qu'elle fou là, alors qu'elle pénètre dans le bloc opératoire en courant, poussant un lit à l'intérieur, aidé par deux internes et un autre résident. Des gens que l’anthropologue ne connaît que de vue. Et encore. Il faut dire que la jeune femme a plutôt l'habitude d'être au service anthropologie, pas aux urgences. Qu'est ce qu'elle fait là, avec un vivant blessé ? Journée pédagogique, apparemment. Le docteur Anton l'avait envoyé là. Elle avait obtempéré malgré sa surprise. Ce serait sa toute première intervention sur un vivant. Autant dire que la demoiselle stresse. Surtout que Miranda Bailey a une réputation peu rassurante qui la précède. Corny se demande à qu'elle sauce le tyran compte la dévorer. Les cadavres semblent tout à coup d'une compagnie plus agréable, plus réjouissante.

Les aiguilles tournent sur le cadran alors que le docteur Lindgren vérifie le matériel, le re-nettoyant au passage, pour être sûre de leur état. Et pour s'appliquer, fixer l'objet et ainsi cacher les marques de son trouble, aussi. Même le docteur Anton a meilleure réputation que Miranda Bailey et pourtant, il en fait baver à sa petite «première de la classe»... qui ne sait toujours pas, d'ailleurs, ce que cet homme lui reproche au juste. Car il semble bien avoir une dent contre l'anthropologue. Mais pourquoi ?Le mystère est encore intact.

Le docteur Bailey paraît enfin, sortant d'une longue opération, si l'anthropologue a bien compris. Ce qui ne la rassure pas du tout : épuisé, on est généralement plus insupportable que d'habitude. Hors, Miranda a la réputation d'être imbuvable. Alors qu'est ce que ce doit être quand elle est fatiguée, quand son visage laisse paraître cet air renfrogné... Tremblant légèrement, Cornelia n'ose pas parler, ni émettre le moindre son. Elle attend simplement, patiemment, que la titulaire lui explique cette procédure qu'elle ne connaît pas du tout. Les tissus mous ? La demoiselle ne connaît pas, puisqu'elle travaille sur le squelette, sur les os, d'ordinaire. Bien sûr, elle connaît l'anatomie humaine mais le protocole pour retirer une balle... Non, l'européenne ne connaît pas du tout. Ce n'est pas son quotidien et ce n'est pas ce qu'elle étudie. Alors devant le tyran et ce patient, Cornelia a des allures de petite souris. Si seulement elle pouvait trouver un trou pour se loger à l'abri.... La jeune femme se fait si petite qu'elle parviendrait sûrement à se faufiler entre deux pans de mur. Chiche ? Non. Le regard de Miranda fixé sur elle, l'anthropologue est comme tétanisée, incapable de bouger d'un pouce. La titulaire a vraiment l'air aussi... tyrannique qu'ont le dit...


créée par Matrona



Revenir en haut Aller en bas

Retrait d'une balle logée - Miranda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ravage (Mission William & Miranda)
» HAITI: Obama demande le retrait complet de la MINUSTAH ...Fin 2014
» Obtenir la Balle Lumière ?
» La balle est dans ton camp. Vise la tête } Adrian
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE STORY :: SGMW Hospital :: 4ème Étage :: Blocs opératoires-