AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Info RP : ne pas oublier les RPs libres et communs ainsi que la Roue du RP. Et puis pour les bonnes actions, ont consulte la liste des membres sans rp. Pour finir, on se réserve une intervention ! Bon jeu parmi nous ♥️

Partagez|

ϟ CALLIE « It hurts so much »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
“ Invité „



Qui suis-je ?
Invité


Sam 22 Déc - 15:26

Depuis qu'elle était arrivée à l'hôpital, elle avait l'obligation de rester dans son lit 24/7. Sauf que la brunette en avait décidé autrement. Elle se levait une fois toutes les semaines pour rejoindre le salon des patients. Il y avait un grand écran - beaucoup plus grand que celui qu'il y avait dans sa chambre - et elle venait regarder la série où son mari jouait, où elle avait été scénariste... Cela ne remontait qu'à quelques mois, et pourtant elle avait l'impression que cela faisait des années que la galère lui était tombée dessus. A quelques jours de Noël, de son terme, elle s'apprêtait à regarder le dernier épisode de l'année. L’excitation était à son comble pour elle. C'était surement pour cela qu'elle avait demandé à son amie Callie de passer la soirée avec elle. Cette dernière avait un peu de retard à cause d'une opération, mais elle avait promis de venir. Et Sofia l'attendait avec impatience.
La série débuta, un crime, une enquête... La première publicité. Il y avait 5 parties d'épisodes et quand la fin de la deuxième arriva, So' commença à douter de la venue de son amie. Pas qu'elle aurait oublié, mais plutôt que son opération se soit encore prolongée. A la fin de la troisième, elle commença à comprendre où le scénario les menait. La quatrième partie passa en un éclair, puis arriva la dernière partie. Elle vit alors son mari s'approcher de l'actrice qui jouait une flic très sexy. Jamais elle n'avait vu autant d'étincelle entre eux... Ce n'était peut être qu'un jeu d'acteur, mais ça paraissait très réel pour elle. Les deux personnages à l'écran se percutèrent dans un baiser passionné, puis filèrent vers ce que l'on pouvait supposer être la chambre pour une nuit de sexe. La première d'une longue lignée. Mais ce qui retenait l'attention de la brunette, c'était son mari, l'intensité qu'il avait mit dans son jeu, c'était bien plus que de l'intensité. Il s'était carrément retrouvé avec une érection à la fin de la scène. Il ne pouvait pas jouer avec ça.
La petite femme se fit toute petite dans le canapé qui hébergeait sa frêle carrure et elle ferma ses yeux. Même seule, elle n'allait pas s'offrir le droit de pleurer. Il embrassait une autre femme devant le pays, peut être même qu'il couchait avec elle. Sans demander le divorce il s'en tapait d'autre alors qu'elle lui aurait volontier signé les papiers. Elle l'aimait, mais n'était pas prête à se faire tromper et humilier. Ses pires craintes à propos de son mariage se révélait vraies...
Alors plutôt que de rester inactive, elle décida de se prendre en main. Posant le bout de ses doigts sur son ventre, elle dit quelques mots à son enfant qui devait ressentir tout le mal être qu'elle vivait en ce moment. Après s'être excusé à la vie qu'elle portait, elle s'installa devant l'ordinateur mis à disposition pour les patients. Sa première recherche fut pour un avocat qui s'occuperait de son divorce - ce qui allait encore l'endetter un peu plus -, mais rapidement, elle se retrouva à regarder un site de ragots sur les people. Son mari y était et ça ne l'étonna pas. Ce qui l'étonnait un peu plus était le fait qu'elle passait pour la méchante de l'histoire. Plus elle lisait, plus son cœur se brisait, se serrait. Et bientôt elle se sentit mal. C'est à ce moment là que Callie ouvrit la porte et en un clic elle ferma toutes les fenêtre sur l'ordinateur pour que la chirurgienne ne voit pas ce qu'elle avait regardé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar



Qui suis-je ?
∆ INSCRIPTION : 26/08/2012
∆ MESSAGES : 571
Ҩ AVATAR : Sara Ramirez
Ҩ CREDITS : Vodka Paradise Ҩ DOUBLE COMPTE : Aucun

@ PRESTIGE : 253
@ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1979
@ AGE : 39 || @ SEXE : Féminin
@ ADRESSE : 318 West Olympic Place, Seattle
@ HUMEUR : Plutôt calme
@ MÉTIER : Chirurgienne titulaire en orthopédie


Dr Calliope Iphigenia Torres. « I’m a superstar ! A superstar with a scalpel. »



my life, my secrets
Relationship:
Disponibilité: -

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Déc - 22:16

It hurts so much
Ft. Sofia Harper
17h05.
Je me dirigeais vers le premier étage de l'hopital pour y tourner vers l'aile Est. La journée n'était pas vraiment terminée, il était tout de même plutôt tard pour moi, étant donné que j'avais commencé mon service vers huit heures du matin : les heures pesaient. Je devenais une vraie petite vieille. Mais bon, je n'avais eu d'ailleurs que deux -petites- pauses. La première, une pause café avec Mark, dans la matinée. On avait discuté de tout et de rien, mais ça m'avait pas mal remonté le moral, étant assez stressée. La seconde pour le déjeuner avec Arizona, en speed tout de même. En général, la pause déjeuner était entre deux urgences, ou entre deux interventions. On avait à peine le temps d'avaler et encore moins de digérer...

Bref, une journée banale, encore. Mais on était à quelques jours de noël. J'adorais cette fête, comme beaucoup. Alors le moral était un peu plus au top. C'était souvent l'occasion de se retrouver en famille, entre amis, autour d'un bon repas, au chaud, à l’abri de la neige. Dès le mois de Novembre j'attendais cette fête avec impatience. Certes, avec le boulot, ce n'était pas facile de planifier certaines choses, mais je savais à l'avance que ça me plairait, peu importe les conditions. Il y avait d'ailleurs déjà quelques truc d'organisés ici, à l’hôpital. Arizona m'en avait vaguement parlé. Il y avait les marchés de noël également ! Magique.

Je montais alors pour aller au premier étage, me diriger vers les chambre des patients, et le salon des patients. Ce n'était pas pour une visite, non, loin de là. J'étais libre, ce qui était bien rare ces temps ci d'ailleurs. J'en profitais alors pour voir une amie, Sofia. En général, je profitais de ces instants pour visiter, ou alors voir Arizona quelques instants. Mais elle n'était pas disponible, étant au bloc. Enfin, je crois. De toute manière, c'était bel et bien Sofia que je voulais voir. Ça faisait quelques jours que je n'avais pas eu l'occasion de la voir.

J'arrivais alors en trombe vers le salon des patients. En route j'y avais trouvé Isadora et Jackson discuter, avec un ton plutôt haut. Mais je n'y prêtait pas intention, les laissant dans une discussion qui avait l'air plutôt personnelle. Je ne leur avais adressé qu'un sourire en coin.
Enfin arrivée, j'ouvrais la porte sèchement pour y trouver Sofia, confortablement installée devant un ordinateur. Bingo, je l'avais trouvée. J'hésitais entre sa chambre, et ici. Bonne intuition. Je m'avançais alors vers elle, le sourire aux lèvres, avant de lui lancer un « On en profite pour surfer ? ». Sofia n'était pas ma patiente, mais je savais tout de même de quoi elle souffrait, et j'avais des échos de la part d'Arizona, naturellement, et d'Addison également. J'étais plus ici comme amie, que chirurgienne. Me retournant vers elle, je voyais qu'elle n'avait pas très bonne mine ... Ce n'était pas que j'en avais l'habitude, mais je l'avais déjà vue plusieurs fois dans de mauvaises passes. Forcément, comme tout le monde, il y avait des jours avec, et des jours sans ...

« Ça n'a pas vraiment l'air d'aller ... Je me trompe ? »

Jetant un œil sur l'ordinateur, tout en prenant une chaise pour m'assoir à ses côtés, je constatais qu'il n'y avait rien. Soit elle venait d'arriver, soit elle avait tout fermé, me voyant arriver.
© Belzébuth




Callie & Arizona ∞
« Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. » Calzona ♥️
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité „



Qui suis-je ?
Invité


Dim 23 Déc - 23:42
Sofia n'avait pas vu la soirée passer. C'était souvent le cas lorsqu'elle regardait une série, surtout celle de son mari. Mais ce soir quelque chose l'avait contrarié, elle était triste blessée et avant envie de se cacher. Être mal devant des gens la mettait mal l'aise, elle préfèrerait l'être seule, à l'abri des regards. Sauf que Callie devait la rejoindre et que l'orthopédiste avait finis par trouver l'entrée du salon des patients. Cette dernière sentit immédiatement le malaise et n'attendit pas pour le mettre sur le tapis. La future maman baissa les yeux vers son ventre, décidant de la version qu'elle devait apporter. Ce n'était pas tant qu'elle ne voulait pas parler de son mari dans des termes négatifs, plutôt qu'elle avait peur de fondre en larme, de s'écrouler devant une femme qu'elle connaissait si peu en fin de compte. Elles avaient déjà parlé, de tout, de Jon, mais elle n'en avait pas la force ce soir.

« Je suis juste en train de réaliser que je vais être la mère d'un petit bout d'ici deux semaines et que je vais devoir m'en occuper. Seule. Alors que je ne suis pas prête. »

Rien n'était prêt dans le petit appartement qu'elle louait, elle avait à peine assez de ressources pour le louer deux mois de plus. La chambre du bébé n'était pas faite, elle avait deux trois vêtements... Mais ce qui la préoccupait le plus, c'était le cœur de son enfant. Pour le moment, la suspicion de rétrécissement aortique n'était qu'une suspicion. A la naissance, on pourrait voir l'étendue des dégâts, déterminer le nombre d'opérations, les traitements. Et si quand bien même il était en bonne santé, elle n'aurait rien à lui offrir. Ce changement de vie, d'une villa sur les hauteurs de Los Angeles, à un quartier mal famé de Seattle, l'avait traumatisé à vie. Elle avait compris qu'elle ne devait plus jamais mettre tous ses œufs dans le même panier. Ou tomber amoureuse. Encore moins d'une grande célébrité. Son mari. L'homme qu'elle aimait plus que tout. A cet instant cependant elle le haïssait. Mais s'il venait à passer la porte là, elle lui sauterai dessus en s'excusant et en lui promettant d'être à la hauteur pour le reste de leurs vies.

« Comment va la famille ? »

Sofia n'en avait plus. Ses parents ne lui adressaient presque plus la parole, son mari... Bref, elle était seule avec elle même, et bientôt son enfant. Sa famille était nulle, mais celle de son amie était attachante, adorable. La brunette aimait entendre Callie parler de son couple, ça l'aidait à voir Arizona d'une autre manière qu'un docteur lui apportant de mauvaises nouvelles. C'est deux femmes étaient exceptionnelles. C'était une des plus belle rencontre qu'elle avait fait depuis qu'elle était ici.

« J'ai vu Arizona ce matin, elle s'est faite quelques mèches plus claires, je me trompe ? »

Le meilleur moyen pour ne pas parler d'elle c'était de parler des autres. C'était ce qu'elle faisait... Et elle le faisait très bien. Un patient vint vers elles et demanda à utiliser l'ordinateur. La grande brunette se leva pour lui laisser la place, mais quand il ouvrit internet, les deux onglets qu'elle venait juste de fermer réapparurent. Un sur le divorce, l'autre sur la relation si peu cachée qu'avait son mari avec sa co star -présumée -.

« Il ne reviendra pas. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar



Qui suis-je ?
∆ INSCRIPTION : 26/08/2012
∆ MESSAGES : 571
Ҩ AVATAR : Sara Ramirez
Ҩ CREDITS : Vodka Paradise Ҩ DOUBLE COMPTE : Aucun

@ PRESTIGE : 253
@ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1979
@ AGE : 39 || @ SEXE : Féminin
@ ADRESSE : 318 West Olympic Place, Seattle
@ HUMEUR : Plutôt calme
@ MÉTIER : Chirurgienne titulaire en orthopédie


Dr Calliope Iphigenia Torres. « I’m a superstar ! A superstar with a scalpel. »



my life, my secrets
Relationship:
Disponibilité: -

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Jan - 21:10

It hurts so much
Ft. Sofia Harper
Je sentis immédiatement un malaise se sentir entre nous, la voyant baisser les yeux devant moi. J'essayais pourtant d'apporter un peu de joie et de bonne humeur à mon niveau, dès que j'allais voir un patient, ou une amie. Ce n'était déjà pas très drôle de séjourner ici, alors si en plus je les déprimais encore plus ... Et puis de toute manière, tout allait très bien, sauf le fait de voir de voir Sofia dans cet état peut être.

« Je suis juste en train de réaliser que je vais être la mère d'un petit bout d'ici deux semaines et que je vais devoir m'en occuper. Seule. Alors que je ne suis pas prête. » me lançait-elle, faisant une petite moue.

Je la regardais fixement, l'écoutant attentivement. J'avais eu bon sur ce coup là, le moral était au plus bas. Mon sourire s’effaçait tout de même, pour laisser paraître une mine, montrant que je compatissais. Certes, tout ça n'était pas très drôle, mais s'il y avait bien sur quelque chose sur laquelle elle pouvait compter, c'était que je savais remonter le moral, en général. Subitement, je lui répondais un calme « Tout se passera bien, j'en suis certaine. Et puis, tu sais sur qui tu peux compter s'il le faut ... » Évidemment, m'occuper d'un bout de chou, c'était loin de me gêner, au contraire. Mais pas seulement, si le moral était au plus bas, si ça n'allait pas, ou si elle avait un soucis, elle pouvait évidemment compter sur moi, c'est ce que je sous-entendais. Mais bien sur tout n'était pas si négatif, à mon avis, il fallait bien positiver un peu. Certes, tout n'était pas parfait. Mais si elle savait à quel point je voulais moi aussi un enfant ... Mais ce n'était pas la même chose. D'ailleurs, ce n'était même peut être pas prêt d'arriver.

« Comment va la famille ? J'ai vu Arizona ce matin, elle s'est faite quelques mèches plus claires, je me trompe ? »

Je laissais échapper un petit rire suite à sa réplique. Nous l'apprécions énormément, toutes les deux, autant Arizona, que moi même. Il n'était pas rare que nous nous entendions bien avec des patients, mais quelques fois, comme celle-ci, c'était un peu différent. Et puis je pouvais bien me lier d'amitié, Sofia n'était pas une patiente à moi. Il était déconseillé de tisser des liens, chaque chirurgien le savait. Mais beaucoup n'écoutait pas cette règle ici ...

« Oui. Bien vu. »

J'aimais énormément parler d'Arizona, d'ailleurs il m'était arrivé nombre de fois de m'étaler s'en m'en rendre compte, ce qui avait le don d'agacer, je ne m'en rendais pas forcément compte. Mais oui, nous allions bien, vivant une parfaite vie de couple totalement normale. & m'étant réconciliée avec mon père il y a peu, je pouvais bel et bien dire que tout allait bien. Même à l’hôpital, tout se passait bien, je n'avais vraiment pas à me plaindre.

« Il ne reviendra pas. »

Étonnée, un silence pesait à nouveau. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle dise ça, de but en blanc, tout simplement. Pourtant je me doutais bien de cette baisse de moral ... Je ne savais pourtant pas quoi répondre. Je me contentais alors d'un :

« Tu devrais ... Te changer les idées. Non ? Je sais combien tout ça peut peser, ici. Tu vois tout noir, mais ça ira mieux, crois moi. »

Il était assez facile de donner des conseils, surtout à des patients coincés la plupart du temps ici. Mais je le pensais vraiment, et espérait trouver une solution, ou paroles, pour lui remonter le moral.

© Belzébuth




Callie & Arizona ∞
« Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. » Calzona ♥️
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité „



Qui suis-je ?
Invité


Mer 16 Jan - 22:08
Sofia avait un coup de blues à cause de son mari, de ce qu'il faisait aux yeux de tous pour la blesser. Il ne devait probablement pas penser à elle lorsqu'il faisait tout cela, mais les effets étaient les mêmes. Elle le regardait partir avec une autre pendant qu'elle attendait leur enfant. Seule. Plus ou moins seule, car elle avait de bon contact au sein de l'hôpital. Arizona, la pédiatre qui s'occuperait de son enfant, mais surtout la compagne de celle ci, Callie. Cette dernière avait gagné sa confiance et elle avait pu lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur. Ce soir, elle avait voulu lui cacher quelque chose de nouveau, mais ça n'avait pas marché longtemps.

« Je devrais essayer. Divorcer. Mais pour le moment, je dois m'occuper du bébé. »

La jeune femme avait envie d'avoir son bébé dans les bras, elle y pensait beaucoup, seulement, plus la date approchait, plus elle redoutait le moment. Pas accoucher, mais devoir gérer tout toute seule. Heureusement pour elle, elle n'était plus vraiment toute seule. Callie avait bien raison, elle devait se changer les idées. Peut être demander à sortir pour aller faire un tour de ferry ou juste se balader.

« Tu sais toujours quoi dire quand je ne vais pas bien. Je vais finir par te voler à Arizona. »

Sofia n'était pas attirée par les femmes, pas du tout, son mari était l'idéal pour elle. Il ne voulait plus d'elle, alors elle se trouverai quelqu'un d'autre. Homme. Ou resterai célibataire, vieille fille. Elle se mit à sourire en y pensant. Ce n'était pas marrant, mais ça la faisait quand même rire. Puis l'orthopédiste comprendrait son besoin de rire un peu. Elle posa une main sous son ventre pour le soutenir et s'appuya contre un mur proche.

« Tu veux prendre un café ? »

C'était bien un truc qu'elle n'avait pas réussi à arrêter. De toutes façons, son médecin lui avait dit qu'il aurait été mauvais pour elle d'arrêter totalement d'en boire. Puis celui du salon des patients était plutôt bon. Elle n'attendit pas d'avoir une réponse et alla vers la machine à café pour en préparer. Devant cet appareil, sa langue se délia et elle mit un peu de côté ces histoires de cœur.

« Tu serais une chouette marraine pour mon bébé... »


Revenir en haut Aller en bas
avatar



Qui suis-je ?
∆ INSCRIPTION : 26/08/2012
∆ MESSAGES : 571
Ҩ AVATAR : Sara Ramirez
Ҩ CREDITS : Vodka Paradise Ҩ DOUBLE COMPTE : Aucun

@ PRESTIGE : 253
@ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1979
@ AGE : 39 || @ SEXE : Féminin
@ ADRESSE : 318 West Olympic Place, Seattle
@ HUMEUR : Plutôt calme
@ MÉTIER : Chirurgienne titulaire en orthopédie


Dr Calliope Iphigenia Torres. « I’m a superstar ! A superstar with a scalpel. »



my life, my secrets
Relationship:
Disponibilité: -

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Jan - 18:55

It hurts so much
Ft. Sofia Harper
Je voyais Sofia devant moi, avec une mine triste. Du moins, une tristesse qu'elle essayait de cacher derrière des sourires, mais qui ne marchaient pas avec moi. D'ailleurs, rester des jours ici, enfermée, je deviendrais dingue. Enfin ... En tant que patiente, parce que j'y suis réellement enfermée. Comme une prison. Mais j'y étais pour être gardienne et non pour y séjourner. Cette métaphore m'avait été faite par un patient désespéré, je me rendais compte au fil du temps qu'il avait peut être raison ...

« Je devrais essayer. Divorcer. Mais pour le moment, je dois m'occuper du bébé. »

En plus ça poussait les gens à réfléchir, ce qui était mauvais. On bouscule nos idées, repensent à des moments ... Pas étonnant que cette belle Harper soit dans cet état. Ça aurait été différemment j'aurais bien lancé "Aller ... Téquila!". Mais non, mes pieds redescendaient sur terre, et j'étais tout aussi coincée. J’acquiesçais d'un signe de tête, un sourire réconfortant. Je pensais en effet, que oui, c'était préférable. Il fallait vraiment qu'elle pense à autre chose. Elle enchaina ensuite par un étonnant « Tu sais toujours quoi dire quand je ne vais pas bien. Je vais finir par te voler à Arizona. » qui sans me retenir me fit énormément rire. Hélas, je crois qu'Arizona n'aurait pas rit, elle. Elle n'aurait pas apprécié, même si c'était pour plaisanter. Mais bon, elle n'était pas là. Ce que j'appréciais particulièrement chez Sofia, c'était qu'elle pouvait toujours blaguer alors que le moral ne volait pas forcément haut... Alors bon, si elle me volait, on rigolerait bien en tous cas.

« Tu veux prendre un café ? »

Je me levais également pour la suivre vers la machine à cafés. J'en raffolais, je ne pouvais pas refuser, non. Je crois que si l'on faisait une étude sur le taux de cafés que je prenais dans une seule journée, je battrais des records.

« Oui, merci. » lui répondais-je simplement.

Me tendant mon café, je lui souriais avant de boire une longue gorgée. Le meilleur moment de ma journée. Pause + café + papotages : quoi de meilleur ? J'adorais cette sensation de sentir un bon café couler dans ma gorge.
La salle était vide à présent, juste un fond sonore de la télévision allumée derrière nous était la seule chose bruyante. Les patients avaient bel et bien déserté.

« Tu serais une chouette marraine pour mon bébé... »

Étonnée, je tournais les talons vers la belle brune. J'adorais les enfants. J'abordais alors large sourire, d'ailleurs j'avais hâte de voir ce petit bout de chou.

« Vraiment ? Tu trouves ? »

© Belzébuth




Callie & Arizona ∞
« Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. » Calzona ♥️
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité „



Qui suis-je ?
Invité


Dim 3 Fév - 17:44
Sourire pour cacher sa peine. C'était toute la philosophie de Sofia. Et ce soir elle le faisait encore mieux que d'habitude. Son mari était passé à autre chose et elle devait faire pareil, sauf qu'elle se donnait quelques semaines avant de vraiment se lancer. Le temps d'accoucher et d'entrer dans sa nouvelle vie.
La jeune femme donna un café à Callie avant d'en prendre un pour elle même et de s'assoir. Elle rêvait toujours de marcher depuis qu'elle devait rester alitée, mais lorsqu'elle était debout, elle ne tenait jamais bien longtemps. Elle se retrouvait avec des contractions et des coups de fatigue intense. C'était toutes les joies d'être enceinte pour elle... Fin non, c'était bien pessimiste comme vision des choses. Sofia avait trouvé du bonheur dans son malheur, en rencontrant des personnes comme Callie ou Isadora depuis qu'elle était à l'hôpital.

« Vraiment oui. Je voudrais que tu sois sa marraine. »

Elle n'y avait pas beaucoup réfléchis, elle n'en avait pas eu besoin, parce que la femme qu'elle avait en face d'elle semblait faite pour le job. Elle était concernée et gentille, elle aimait sincèrement cette petite puce. Callie allait être une super marraine. Plus vite que tard, car après avoir bu une gorgée de café, elle sentit quelque chose d'humide sur ses jambes. Et ce n'était définitivement pas du café. Sans paniquer, elle leva les yeux vers le ciel, puis vers la télé et finit par les poser sur son amie.

« Je crois que je viens de perdre les eaux... »

Sofia était presque tout le temps reliée à une perfusion qui diffusait dans son sang un produit qui l'empêchait d'avoir des contractions. Aujourd'hui, elle avait réussi à s'en débarrasser pour venir voir la télé dans le salon des patients, passer un moment avec Callie et voila ce qui arrivait. Les contractions, elle ne les sentait pas vraiment, son ventre était dur, mais pas douloureux, pas contre ça coulait entre ses cuisses...

« Je n'ai pas de prénoms pour elle. »

Et ça semblait être son soucis majeur. Elle attrapa une serviette en papier et un stylo pour essayer de rassembler ses idées. Et avoir celle de son amie, après tout elle allait être marraine et ça ne serait plus trop tarder.

« Aide moi, elle ne peut pas arriver sans prénom et ça a commencé. »


Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé „



Qui suis-je ?




Revenir en haut Aller en bas

ϟ CALLIE « It hurts so much »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» CALLIE JACOB - It wasn’t my choice. It wasn’t my fault.
» Arche / F :: Callie "Cece" Cartwig (Prise)
» 07. I told you so
» Nuage d'Eden, If life was more sweet, we would never to admit something that hurts us|| 12 Jan.
» ❝La vie nous laisse le choix d’en faire un accident ou une aventure. ❞ CALLIE&DONOVAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE STORY :: SGMW Hospital :: 1ère Étage - Aile est :: Salon des patients-